Bannière Service de l'audiovisuel

Arts

Bon de commandesuite

soignez

30 $ l'unité

dvd
fr en

Soignez vos collections

Photos de famille, bijoux précieux, meubles d'époque, textiles fragiles, tableaux de valeur ou porcelaines délicates sont quelques-uns des objets dont vous êtes entouré et auxquels vous êtes attaché. Comment conserver ces pièces? Comment les protéger des risques de détérioration liés à la lumière, la température, l'humidité et aux déplacements? Comment entretenir ces objets sans les abîmer? Les réponses se trouvent dans cette vidéo qui traite de la manière de soigner et de protéger non seulement les tableaux, mais aussi tous les objets faits de métal, de bois, de tissu ou de papier. Ces conseils simples et pratiques vous permettront de conserver longtemps et en bon état vos objets de collection.

26 min, 1999
Réalisation:
Ginette Jalbert
Coproduction:
Audiovisuel UQAM et Centre de conservation du Québec

mémoire

30 $ l'unité

dvd
fr

La mémoire des arts

Profession : artiste et professeur. Dans le cadre d'un projet pédagogique, le professeur Jacques-Albert Wallot anime des rencontres où ses invités s'expriment sur différents aspects de leur double profession. Des étudiantes et des étudiants en arts et en éducation les interrogent sur leur formation et leur cheminement ainsi que sur leurs méthodes pédagogiques. Ce qui donne lieu à un questionnement sur l'art et son enseignement.

28 min chaque vidéogramme, série 1998

  • La leçon de la feuille de papier avec Bruno Joyal
  • Joan Esar
  • Marcel Braitstein
  • Suzanne Lemerise
  • Chantal du Pont
  • Michel Goulet

19 vidéogrammes avant 1997
Production : Audiovisuel UQAM

opéra

39,99 $ l'unité

dvd
fr

C'est ça, l'Opéra !

Depuis 1980, l'Atelier d'Opéra du Département de musique de l'UQAM, sous la direction de madame Colette Boky et de monsieur Joseph Rouleau, convie des centaines d'étudiantes et d'étudiants à une expérience de vie unique. Plongez avec eux dans cet univers exigeant. Après avoir vu et entendu des extraits d'opéra, des témoignages des étudiants interprètes, ainsi que des commentaires des principaux instigateurs de l'atelier, vous pourrez alors dire : "C'est ça, l'Opéra!"

55 min, 1997
Réalisation:
Claude Beaulieu
Production:
Audiovisuel UQAM

musees

Résidants du Canada
39,99 $ le DVD, si acheté à l'unité

15$ pour le Manuel d'accompagnement

600 $ pour l'ensemble
(manuel inclus)

Extérieur du Canada: Prix en devises américaines

dvd
fr en

La conservation préventive dans les musées

La conservation préventive est l’ensemble des mesures destinées à prolonger la vie des oeuvres et objets de musées en prévenant, autant que possible, leur dégradation naturelle ou accidentelle.

Ces 19 vidéogrammes s’adressent à toutes les personnes qui, par leur travail, peuvent avoir à manipuler des objets de collection (conservateurs, architectes, designers, techniciens, archivistes, bénévoles, etc.). Des conseils pratiques faciles à suivre et de nombreuses démonstrations illustrent de façon claire et précise les règles et techniques de la conservation préventive. Bien que ces méthodes soient appliquées selon les normes en vigueur au Canada, elles n’en restent pas moins valables partout ailleurs dans le monde.

Comme leur titre l’indique, les douze premiers vidéogrammes (1 à 12) présentent de façon générale les divers facteurs qui peuvent entraîner la détérioration des objets de collection ainsi que les mesures à prendre pour les protéger efficacement. Les sept vidéogrammes suivants (13 à 19) traitent plus particulièrement de la conservation préventive propre aux différents types d’objets et de matériaux qui constituent les collections de musées. Un manuel, complété par une bibliographie, accompagne ces documents vidéo.

Excellent outil d’initiation, ce matériel audiovisuel convient à la formation individuelle ou en groupe du personnel de toutes les institutions concernées. Il peut être utilisé par les restaurateurs dans des ateliers de formation sur la conservation préventive. Et il peut également servir de guide à toute personne désireuse de parfaire sa formation.

Titres des vidéogrammes
1. Introduction, 9 min
2. La lumière et l’éclairage, 14 min
3. L’humidité relative et la température, 17 min
4. Les polluants, 17 min
5. La lutte préventive contre les insectes et les petits animaux, 24 min
6. L’emballage et le transport des objets, 21 min
7. La mise en réserve des oeuvres, 11 min
8. La protection des objets en exposition, 23 min
9. Le plan de prévention et d’urgence en cas de sinistre, 21 min
10. La fermeture saisonnière d’un musée, 15 min
11 Le constat d’état, 12 min
12. La manipulation des objets de collection, 9 min
13. Le soin des peintures, 25 min
14. Le soin des oeuvres sur papier, 25 min
15. Le soin des sculptures, 22 min
16. Le soin des objets métalliques, 20 min
17. Le soin du mobilier, 22 min
18. Le soin des textiles, 19 min
19. Le soin des objets de musée, 28 min

19 vidéogrammes, 1995
Réalisation:
Jacques Archambault et Lucie Blanchet
Coproduction:
Audiovisuel UQAM, CCQ et ICC

Médaille de bronze au national Educational Media Netword Festival, 1996

presence

39,99 $ l'unité

dvd
fr

Présence

Consacrés au travail de l’acteur, ces quatre documents vidéo riches d’enseignement s’adressent en premier lieu aux personnes qui oeuvrent ou étudient dans ce domaine. Mais ils devraient également intéresser les amateurs de théâtre qui désirent en savoir plus sur l’élaboration d’un spectacle. Cet envers du décor nous est présenté par Eugenio Barba et Julia Varley.

1. De l’acteur au spectateur, 25 min
Dans cette entrevue, Eugenio Barba nous livre sa conception du théâtre, qu’il définit comme une “profession de liberté” mais dont les exigences sont nombreuses. Il passe en revue les aspects techniques de la mise en scène et il traite de la formation de l’acteur qui doit avant tout avoir une forte identité et acquérir la technique de la présence. Enfin, il explique la manière de travailler un texte : comment le découvrir, l’écouter, le dire... C’est en agissant sur le spectateur et en l’influençant que l’acteur bâtit sa relation avec lui.

2. L’écho du silence, 72 min
Au théâtre, les actions doivent être vivantes et crédibles. Cet objectif, l’acteur peut l’atteindre par le travail physique et, plus précisément, par le travail vocal. Sur la scène, Julia Varley nous expose sa méthode qui consiste à rapprocher les techniques pour dire un texte de celles du chant. Elle montre comment peut se décomposer le travail sur le texte, notamment en trouvant le sous-texte, en se servant de sa voix et en utilisant le contexte de différentes manières. Une brillante démonstration technique qui équivaut à une véritable performance.

3. Le frère mort, 63 min
Ici, Julia Varley s’attache à montrer comment l’acteur doit rendre son corps vivant pour arriver à recréer sur scène l’équivalent de la réalité. À cet effet, elle explique et exécute différents exercices physiques. À l’étape suivante, l’acteur doit imaginer une séquence d’actions qu’il s’entraîne à répéter sans y introduire de variations. Enfin, en interprétant trois poèmes, Julia Varley nous dévoile les procédés qu’elle a utilisés pour créer l’unité entre le texte et l’action. Une démonstration magistrale de l’importance du travail sur le détail dans la conception d’un spectacle.

4. Traditions et fondateurs de traditions,

55 min

Conférence donnée par Eugenio Barba au Département de théâtre de l’Université du Québec à Montréal (novembre 1993). Dans un large survol du XXe siècle, on accompagne ces “artisans de l’art” qui, en quête d’une identité professionnelle, ont trouvé un nouveau sens au théâtre en renforçant la relation entre l’acteur et le spectateur.

4 vidéogrammes, 1995, stéréo
Réalisation : Yves Racicot
Production: Audiovisuel UQAM

traces

39,99 $ l'unité

dvd
fr en

Traces

Un personnage mythologique (interprété par Françoise Faucher) erre dans son refuge. Il parle de la vie, de la mort, de l’amour, de la haine et de l’espèce humaine qui semble vouée à répéter irrévocablement l’itinéraire tragique menant à sa destruction. En exploitant pleinement le décor, l’image et le son, le réalisateur tisse un lien entre les oeuvres du sculpteur contemporain Marcel Braitstein et la poésie du VIIIe siècle et livre une oeuvre dramatique où surgissent ces “vestiges brumeux de la mémoire, des traces de ce qui fut et de ce qui sera”.

15 min, 1991, stéréo
Réalisation :
Yves Racicot
Production: Audiovisuel UQAM

Finalist Award au New York Festival, 1991
Mention "Meilleure vie d'artiste" au Festival du film d'art de Montréal, 1991
1er prix (document d'information) au Festival ITVA-Canada, 1991
1er prix Corpovision, catégorie Arts, culture, événements spéciaux, 1992
Primé au Birmingham International Educational Film Festival, 1992
Prix "Meilleure vie d'artiste" au Festival des films sur l'art à Paris, 1992

espace theatrale

39,99 $ l'unité

dvd
fr

L’espace théâtral

Dans cette série de dix vidéogrammes, Claude Sabourin, scénographe et professeur, tente de cerner la notion à la fois très vaste et très riche de l’espace théâtral ou scénique en faisant parler de leurs expériences des gens du métier (scénographes, chorégraphes, critiques, éclairagistes, metteurs en scène, dramaturges, architectes, etc.). Le dixième document vidéo présente une synthèse des thèmes abordés.

1. La théâtralité et le dessin d’enfant, 26 min
Par leurs dessins, les enfants passent par les étapes de la théâtralité.

2. L’émotion et l’espace, 28 min
Dans les écoles secondaires, les élèves font de plus en plus de théâtre en apprenant les techniques de base en éclairage et en fabrication des décors.

3. L’espace habillé, 38 min
Le scénographe Jean-Claude Rinfret a construit des décors pour le théâtre, l’opéra et la télévision. Il montre comment le décor doit s’adapter aux espaces disponibles et aux contraintes des différents moyens d'expression artistique.

4. La lumière expressive, 28 min
Pour l’éclairagiste Michel Côté, la lumière est un décor. Elle est spatiale et crée des ambiances. Il montre comment l’arrivée des ordinateurs et des superconsoles a bouleversé les façons de faire traditionnelles.

5. L’espace mouvant de la danse, 26 min
Un survol des trois derniers siècles fait comprendre la prédominance de la scène à l’italienne. Pour s’en libérer, il faut repenser l’espace, principalement en fonction des hauteurs. Le rapport entre la scène et la salle est envisagé sous toutes ses faces.

6. L’espace éclaté, 26 min
Donnant libre cours à leur imagination, les invités parlent de lieux de théâtre sans murs, de représentations sans interprètes humains, de performances pour un seul spectateur.

7. Le comédien, le jeu et l’espace, 28 min
Quel est l’héritage historique de l’Europe et du Québec? Comment l’espace influence-t-il l’écriture du dramaturge? Que devient le jeu de l’acteur nouveau dans un espace scénique nouveau?

8. Les contraintes de l’espace, 28 min
Pour le metteur en scène, l’espace n’est pas à vaincre mais à apprivoiser. Tous les lieux se prêtent au théâtre du moment que l’on est libre d’exercer sa créativité.

9. L’espace rêvé et le possible, 28 min
Pour Patrick Berger, spécialiste en aménagement, le théâtre a un bel avenir devant lui à condition que l’on fasse preuve d’inventivité mais aussi de réalisme dans l’utilisation des lieux. Il traite de la grandeur des salles, de leurs fonctions et de leur seuil de rentabilité.

10. Document synthèse, 48 min
Collage synthèse des vidéogrammes précédents qui sont regroupés sous quatre thèmes : l’héritage historique; le rapport scène et salle; le comédien et le jeu; l ’espace rêvé et le possible.

10 vidéogrammes, 1988
Réalisation : Jacques Archambault
Production : Audiovisuel UQAM

30 $ le DVD

dvd
fr

Kandinsky

1. Violet de Kandinsky,

28 min
Le premier document vidéo est la présentation en première mondiale de la pièce Violet de Kandinsky par des étudiants en théâtre.

2. Une invitation au théâtre de Kandinsky,

58 min
Le second document comprend des extraits de la pièce qui est alors commentée par Claude Sabourin, scénographe et professeur.

96 min., 1996
Réalisation :
Jacques Archambault
Production :
Audiovisuel UQAM

30 $ l'unité

dvd
fr

Les Mamelles de Tirésias

Opéra surréaliste en un prologue et deux actes, musique de Francis Poulenc et livret de Guillaume Apollinaire.

50 min, 1994
P
roduction: Audiovisuel UQAM

30 $ l'unité

dvd
fr

Suor Angelica

Opéra tragique en un acte, musique de Giacomo Puccini, livret de Giovacchino Forzano.

50 min, 1994
Production : Audiovisuel UQAM

30 $ l'unité

dvd
fr

Espace entr'ouvert

Proposition d’organisation de l’espace scénographique. Peintures scénographiques de Claude Sabourin, ponctuées par un montage de textes extraits de La Poétique de l ’espace de Gaston Bachelard.

15 min, 1992
Réalisation : Jacques Archambault
Production: Audiovisuel UQAM

30 $ l'unité

dvd
fr

Un pas dans l’inconnu

En 1948, au moment de la signature du Refus Global, Françoise Sullivan et Jeanne Renaud créèrent, selon un mode automatiste, les premières oeuvres chorégraphiques de la danse moderne au Québec. Deux danseuses interprètent ces chorégraphies qui ont marqué l'histoire de la danse. Quelques signataires du Refus Global nous parlent de cette époque.

36 min, 1988, stéréo
Réalisation:
Yves Racicot
Production:
Audiovisuel UQAM

ADATE, certificat de mérite, 1989
Primé au Yorkton International Short Film and Video Festival, 1989

30 $ l'unité

dvd
fr

Le musée vous invite

Cette série est consacrée à cinq musées montréalais que l’on visite de fond en comble. Après un aperçu de leur histoire, de leurs collections et de leur programme éducatif, c’est leur face cachée que l’on découvre : l’emballage des objets, le montage d’une exposition, la visite d’une réserve. Pour terminer, un objet particulier à chaque musée est présenté.

1. Le musée David M. Stewart
Exposition “De la crémaillère à la cuisine moderne”. Collection d’objets de cuisine à travers les âges. Démonstration du démontage d’une exposition ainsi que de l’informatisation des objets de musée.

2. Le Château Dufresne

Collection générale du musée et présentation d’une exposition de tissus des années 1980.
Un verrier explique comment se prépare une exposition.

3. Le musée McCord
Les collections d’objets ethnologiques, les archives photographiques de Notman, les costumes et les peintures de ce musée nous racontent à la fois l’histoire du Canada et celle de Montréal. Une visite de la réserve et une exposition de costumes de Noël d’antan complètent ce document vidéo.

4. Le musée d’art Saint-Laurent
Ce musée présente les outils utilisés autrefois par les artisans ainsi que les objets qu’ils permettaient de fabriquer. Le temps d’une visite, un atelier d’orfèvrerie et une démonstration de menuiserie avec des outils anciens font revivre les traditions artisanales du Québec.

5. Le centre d’histoire de Montréal
Pour faire comprendre l’histoire de Montréal à différentes périodes, l’on a cherché à recréer des ambiances, un climat. Ainsi, Montréal sous le R égime français est racontée par un spectacle son, lumière, diapositives et objets. La mise en valeur de la vieille ville nous incite à revisiter le Vieux-Montréal actuel avec un regard neuf.

28 min par DVD, 1986
Réalisation:
Jacques Archambault
Production:
Audiovisuel UQAM

30 $ l'unité

dvd
fr

Le moulage

Illustration des grands principes des techniques de moulage. Un mouleur expérimenté explique et montre comment combiner les techniques et les matériaux modernes aux techniques et aux matériaux traditionnels.

25 min, 1986
Réalisation :
Yves Racicot
Production: Audiovisuel UQAM

30 $ l'unité

dvd
fr

Dialogue des Carmélites

Interprétation de la pièce par des étudiants et des professeurs de l ’UQAM.

3 vidéogrammes, 102 min, 1986
Réalisation : Claude Beaulieu
Production : Audiovisuel UQAM

30 $ l'unité

dvd
fr en

George Dyens : de la sculpture à l’holosculpture

Portrait d’un artiste et illustration de sa démarche créatrice. L’on nous montre comment George Dyens intègre la nouvelle technique qu’est l’holographie à la sculpture traditionnelle et comment il en arrive à une nouvelle forme d’art qu’il nomme l’”holosculpture”.

13 min, 1985
Réalisation : Yves Racicot
Production: Audiovisuel UQAM

Bon de commandesuite

Informations

Tél. : 514 987-3000, poste 4406
Local : J-2690

Heures d’ouverture

Lundi au vendredi
de 9 h à 12 h et de 13 h à 17 h

bas Support web Audiovisuel